Archive | juillet, 2012

shoots…

27 Juil

quelques shoots d’un drole d’oiseau émerveillé par la beauté du diable

25 Juil

love song……..

13 Juil

apollinaire l’avait écrite quand il barrait de la boussole pour marie laurençin,l’interpretation de ferré est magnifique n’est ce pas….http://youtu.be/hWYh92CvuvQ

 

              

quelques shoots ….songe d’un matin d’été………..

11 Juil

de grenelles en sommets sociaux rien ne change vraiment ….petit constat sans trop de surprises …..

10 Juil

apres le sommet social,constatons ensemble que ça n’avait rien d’un everest..

beaucoup de mots pour rien ,sauf qu’ilest urgent de ne rien faire

pour améliorer le sort des ménages…..

entre hausse de la csg et du gaz domestique

l’augmentation de deux pour cent du smig

est deja lettre morte…

mais il y a plus inquietant:

on parle de refonte du smic

et la nous pouvons prendre peur…..

monsieur hollande

notre cher président

je vous écris une lettre

et vous suggere

un nouveau slogan

dont on se gaussera

dans les chaumieres en carton

des nouveaux pauvres

« payer plus pour consommer moins »

ce qui a l’avantage d’etre clair,n’est ce pas?

en guise decontrat social,j’ai bien peur

que nous n’ayons droit qu’a une overdose de

flambys…..

s’il en reste car la boite court a la faillite…..

la suite au prochain épisode bien sur…….

9 Juil

il pleut un max de soleil

 

Il sera une fois le 14 mai 1996.

Il sera une fois un Aborigène…

un de ces hommes que l’on pense

être l’ancêtre de l’Humanité.

Il sera une fois un de ces êtres

qui sait vivre de ses racines

sans être obligé de s’enraciner

à un lopin de Terre

ou à une idéologie politique.

Il sera une fois un de ces individus

qui connait tout de notre passé

et qui aime à le raconter,

à toujours le redécouvrir,

à le partager comme support de

voyage dans le futur.

Humblement assis

sur la terre nourricière,

face à moi,

il me confiera le plus beau cadeau

que l’on puisse faire à autrui…

loin de toute offrande matérielle,

loin de toute promesse,

loin de tout souhait,

il me livrera une simple parole.

De simples mots prononcés

sans aucune intonation,

sans même un rictus…

Seule une douce lueur d’étoiles

qu’il ne pourra cacher

View original post 165 mots de plus

monsieur et madame grenouille font des galipettes ….je vais me faire censurer et accusé de voyeurisme….

7 Juil